D'ici et d'ailleurs

MA COMMUNAUTE

encrier et plume-copie-2

Pour s'inscrire, veuillez

Cliquer sur l'image

18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 08:51

 

AA8TRISTE.gif

 

 

Les affres du destin inondent la mémoire

De nos jours affligés par les sombres matins

Que le présent détient tel un triste grimoire

Dans la grotte féconde où s’ancrent les chagrins.

 

Doit-on pour apaiser nos mornes inquiétudes 
Arracher les feuillets du passé qui s’enfuit 
Si la source détruit les nobles certitudes,

Que la raison s’éteint aux portes de la nuit ?

 

Faudrait-il enlever, réviser quelques pages,
Creuser dans la douleur les parois du néant 
Ou savoir, par instant, distinguer les mirages
Pour unir le désert aux glèbes du levant.

 

De l’infini brouillard le tulle noir se lève

Eclairant notre ciel d’une lueur d'espoir,
Les âpres souvenirs chavirent dans le rêve

Et glissent lentement sur le vaste miroir.

 

L’oubli brode sa clé sur les franges lointaines

Dont l’écharpe du temps dispersera les pleurs

Sur l’immense tapis des vétilles humaines

Où germe quelquefois le blé de nos erreurs.

 

 

Poème de Jacqueline Peytavi

sceau1.gif

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> La mémoire qui s'éteint aux portes de la nuit n'efface -t-elle pas ces inquiétudes d'une lucidité exacerbée. A trop voir on ne découvre plus rien, mais la gnose ne résoud pas tout. Il faut le<br /> mirage du désert à la glèbe, que les pensées demeurent dgestes.Mais l'esprit humain peut-il trouver cet équilibre et ses alliances sans douleur.<br /> <br /> <br /> Merci pour ce beau poème.<br /> <br /> <br /> Cordialement.<br /> <br /> <br /> Pierre<br />
Répondre
E
<br /> Magnifique, ce poème! Je ne ma lasse pas de le relire... La meilleure façon de conjurer la mélancolie c'est d'en parler... de l'écrire!<br /> <br /> <br /> Bonne journée et bon weekend!<br />
Répondre
L
<br /> Bonjour Jykie - Que vos mots m'aident à relativiser sur la vie ..., justement, en ce moment. Bien à vous ! Merci<br />
Répondre
P
<br /> Bel écrit, merci. Bises et belle journée.<br />
Répondre
A
<br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Adorable ce poème! J'ai beaucoup aimé en faire la lecture! Bravo!<br /> <br /> <br /> Mark C.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Bonsoir,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> De tout coeur avec toi, je dénonce le plagiat sur mon blog, car je l'ai été mais pour l'instant j'ai trouvé qu'un seul poème qui après mon cri de rage a disparu du blog ainsi que le<br /> blog....<br /> <br /> <br /> Amicalement et douce soirée, je  viens parfois lire tes poèmes mais j'ai beaucoup de mal pour  poster un commentaire.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> EvaJoe<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> de belles métaphores....<br /> <br /> <br /> merci<br /> <br /> <br /> amicalement<br /> <br /> <br /> Danielle<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Je relis avec un énorme plaisir ce poème qui correspond à mon état d'âme actuel...<br /> <br /> <br /> Avec toute ma sincère amitié.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Bonsoir Jyckie ! Je ne t'oublie pas mais il arrive que je sois tellement éparpillé qu'il me faut parfois des jours pour rassembler mes morceaux, mes éclats... Bisous<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> quelle délicatesse remplie d'émotions et un brin de tristesse mais le tout d'une grande beauté où ton âme tremble entre chaque vers....à la découverte de tes profondeurs...un frémissement d'amour<br /> s'y pose doucement....merci pour cette belle lecture,j'ai beaucoup aimé te lire,gros bisous,marisol<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Magnifique écrit s'il suffisait de jeter la clé pour ttout oublier parfois bisous l'amie.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Magnifique poème ma petite Jyckie. La clé de l'oubli chasse de notre souvenir les tourments et souffrances qui ont envahi et dévasté notre esprit. Elle efface les nuages sombres pour ouvrir la<br /> porte vers un ciel plus lumineux, un coin bleu  où, comme un soleil, le bonheur va renaitre, chassant les chagrins. La clé de l'oubli devient alors la clé de l'espoir, celle de l'avenir et<br /> d'une vie nouvelle, comme le printemps apporte le renouveau à la nature purifiée. Voilà ce que je ressens à la lecture de tes vers d'une beauté remarquable. Je t'embrasse fort ma douce. Danielle<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> bonjour, ma Tite Jyckie,<br /> ton poème est magnifique<br /> plein d'une douce émotion<br /> mais il y aussi cette lueur d'espoir<br /> vers l'apaisement ?<br /> merci pour tant de beauté, ma Petite Catalane, tendre poétesse<br /> gros bisous d'amitié de ton j'm m<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> Joli poème avec toujours un brin de tristesse..... Bises et bonne journée.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Magnifique, Jyckie, vraiment ! Bises.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Je ne lis ici que de beaux écrits comme j'aimerais en être capable...Mes mots sont si simples que parfois je doute!<br /> <br /> <br /> En tout cas je ( te?) félicite vraiment.<br /> <br /> <br /> Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Bonjour Jyckie,<br /> <br /> <br /> Je suis passé très souvent sur ton site ces derniers temps mais je n'ai osé déposer un commentaire sachant combien ta tristesse est grande et suis reparti sur la pointe des pieds, après avoir lu<br /> de bien jolis poèmes dont, L'âme de la nuit, sublime !<br /> <br /> <br /> Ce dernier poème, La clé de l'oubli, est le reflet d'un état d'âme compréhensif et les interrogations que tu poses sont, évidemment, ton propre miroir, mais pas seulement, Jyckie, car nombreux<br /> sont ceux qui devraient s'y reconnaître. Je trouve ton dernier quatrain empli d'une grande sagesse et d'une noble lucidité. Ce poème philosophique en soi est une source certaine pour<br /> qui veut s'en abreuver, ce dont je ne me suis pas privé, bien entendu.<br /> <br /> <br /> Un grand merci pour le plaisir de pouvoir relire à nouveau ta magnifique poésie.<br /> <br /> <br /> Bisous de Moa.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre