D'ici et d'ailleurs

MA COMMUNAUTE

encrier et plume-copie-2

Pour s'inscrire, veuillez

Cliquer sur l'image

19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 08:38

 

 

 

 

baiser2ajpg.jpg 

 

 

Comme un écho,
Comme un appel venu du grand large,

Comme le ressac incessant de la vague,
Comme un cri,
Le souvenir déferle sur la plage.
Inlassablement,
Dès que le soir étend son voile sombre,
L’onde qui nous portait se retire dans l’ombre.

   Parce que chaque minute, chaque seconde
est un supplice sans toi,
Que chaque jour que je survole
est un souvenir de toi,
Ô temps ! Fais renaître ce matin-là, quand,
Bonheur suprême, je me jetais dans tes bras.

   Sous un voile d’embruns balayés par le vent,
Je sentais sur ma bouche vibrer ton souffle, ta voix,
Dans ta coupe buvais jusqu’à l’ivresse,
Et sur tes lèvres, goûtais le plus doux des nectars.
Instant magique
Où amour rythmait avec toujours.

  Mon être avide de sensations
Découvrait ses tendres frissons
Quand sous la douce chaleur de tes lèvres,
Je sentis sourdre au fond de mon être,
La délicieuse sève de l’émoi.

   Si aujourd’hui, mon regard étincelle,
C’est parce qu’une larme va naître.
Que n’étais-je Camille et toi Rodin ?
Quand, façonné par tes mains,
Tu aurais figé pour l’éternité,
Notre premier baiser.

 

  ( Rédigé par J.Peytavi

Partager cet article
Repost0