D'ici et d'ailleurs

MA COMMUNAUTE

encrier et plume-copie-2

Pour s'inscrire, veuillez

Cliquer sur l'image

9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 15:59

normalcoloriage-princesse-16.jpg 

 

    Le troubadour savait :

    La princesse n'avait point licence à se laisser entreprendre.
    Compliments, éloges, faux-semblants et badinages
    Furent l'encre pour la séduire sans ambages.
    Conquérir, courtiser, à vouloir tout prendre.

    Hélas, la discipline de sa belle lui sembla si accablante
    Qu'il délogea son château dès l'aube naissante.
    Il regagna son humble castelet
    Pour rejoindre celle qui vêtit le troubadour
    D'une mise d'esclave.
    Devait-il jouer de sa lyre, de ses mots, de sa plume
    Pour attiser sa flamme ?

    Dans sa nuit, la princesse languit, espéra si fort
    Que son poète vint la surprendre.
    Hélas, rien n'en fut.
    Le troubadour ne se para d'autre ombrage
    Que celui d'éteindre sa flamme,
    Considérant sa belle
    Comme une courtisane.

    Puis, déçu fut-il, chemin revenant,
    Qu'elle ne répondit plus à sa cour pressante,
    Quand, le voile levé, elle découvrit son âme
    Pour la moins éloignée, de son dit langage.

    Belles ! Gardez-vous des beaux mots. 
    Fuyez les belles phrases,
    Quand bien même soient-elles,
    Celles que vos illusions, 
    Attendent...

(Article rédigé par J.Peytavi)

Partager cet article
Repost0