D'ici et d'ailleurs

MA COMMUNAUTE

encrier et plume-copie-2

Pour s'inscrire, veuillez

Cliquer sur l'image

1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 08:07

 

Au jardin de nos cœurs, s’alanguissent les roses ;

Le pinson qui chantait vers l’horizon vermeil,

Recherche l’autrefois entre les fleurs mi-closes  

Où nous allions, tous deux, étreindre le soleil.

 

Le miroir de la source où buvait la colombe

Reflète, insouciant, nos printemps écoulés,

Et le voile du soir, furtivement retombe 

Parmi nos souvenirs aux rêves étoilés.

 

L’écho des temps lointains, nous murmure à l’oreille

Les divins mots d’amour chuchotés à mi voix 

Sur le doux pâturin, ô couche sans pareille

Où nos corps s’enlaçaient dans de troublants émois.    

 

La noble passion que mon cœur t’a jurée,    

Sommeille tendrement comme un volcan trop vieux 

Qui rêve de brûler dans l’immense empyrée

Du feu de mes désirs et celui de tes yeux.

 

Regardons le passé tel un magique rêve,

Admirons son parcours aux remous exaltants,

Et l’on voit déferler sur l’or blond de la grève

Le fleuve d’une vie où flottent nos vingt ans.


 

Partager cet article
Repost0