D'ici et d'ailleurs

MA COMMUNAUTE

encrier et plume-copie-2

Pour s'inscrire, veuillez

Cliquer sur l'image

23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 07:34

Face-a-l-amer2.jpg

  Une fois n'est pas coutûme, j'accuse !

 

 

D'où proviennent ces cris entremêlés de plaintes
Qui plongent tout mon être aux abysses des flots ?
Serait-ce l’océan, les peurs ou bien nos craintes
Fusant des profondeurs en râles et sanglots ?
 

Rancoeurs des fonds marins s’échouent sur nos rivages

Dont le feston salé n’est plus que ruban noir

Où de sombres cargos dévoilent leurs visages

Coulant de mornes pleurs sur notre désespoir… 

 

Les plus nobles poissons périssent sur le sable,

Nos oiseaux en péril voient leur envol déchoir,

Exhument des soupirs dont seul l’homme est coupable

De contempler son œuvre en haut de son perchoir…

 

Mais à l’aube d’un jour viendra la pénitence

Des sordides humains menaçant l’univers,

Et la mer en fureur sommera la sentence

Par des plages en deuil et leurs tristes revers…

 

Essor, prends garde à toi, car le ciel te regarde,

Accepte sa colère en faisant profil bas,

De tes sombres desseins, tu portes la cocarde

Tel un vil régicide assignant son trépas !

 

sceau1.gifPoème de Jacqueline Peytavi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 31/01/2012 09:08


Joli coup de gueule ! 

Danielle 29/01/2012 21:17


Ce très beau  poème est porteur de mots forts, vrais. La cupidité des hommes qui massacrent la nature est intolérable, la faune et la flore sont menacées et par là même, c'est la survie de
la race humaine qui est en danger. Les richesses de notre belle planète sont sacrifiées sans hésitations pour un profit toujours plus grand, pour un enrichissement impitoyable. Nos océans meurent
peu à peu, nos forêts sont sacrifiées mettant gravement en danger cette belle planète qui nous fait vivre, on saccage, on massacre inexorablement, sans scrupules, pour l'argent, on détruit
l'environnement qui permet la survie de l'homme. Cette avidité est intolérable. Alors tu le dis avec sensibilité et élégance, mais le message est là, bien présent, la Nature est précieuse,
sachons la conserver, la préserver. Merci Jyckie pour ces vers magnifiques, s'ils pouvaient faire prendre conscience de cette triste réalité ... Je t'embrasse chaleureusement, pardon d'avoir été
un peu longue, bonne soirée ma douce. Danielle

annie 26/01/2012 17:46


Bonsoir Jyckie!  En lisant ce superbe poème je pense au déluge... Ne vivons-nous pas finalement une autre forme de déluge?


En tout cas je te félicite pour avoir si bien abordé ce sérieux problème.


Amitiés.

cosima 24/01/2012 14:01


A nouveau un magnifique poème. Je suis  très sensible à ces vers qui condamnent avec véhémence l'inhnumanité de l'homme envers la nature, notre mère, notre soeur. Aveugle - qui
prèfère le confort de son aveuglement - est l'homme face à la beauté vraie. Je ne suis pas optimiste à cet égard. Merci pour ce partage. Avec amitié,     Cosima

Jyckie ! 26/01/2012 17:50



Bonjour Cosima,


Je suis ravie de votre passage sur mes pages et de votre commentaire.


Comme vous l'énoncez avec exactitude, Dame Nature est notre bien le plus précieux ! Comment l'homme, avide de progrès, peut-il à ce point ignorer les méfaits et conséquences de certains actes
délibérés, visant uniquement le profit...toujours le profit !!!


Mes pensées les plus amicales,   Jyckie.



tiffen13 23/01/2012 07:02


tu dénonces, à raison, les abus et irrespects de l'homme sur la faune et la flore !!!! je pense qu'on ne le dit pas assez et que nous payons, un peu plus chaque jours, le résultat de tant de
laxisme, d'égoisme et même de méchanceté de certain. Un message comme celui ci , permet de tous s' unir contre ces personnes, et de les dénoncer, car ils se reconnaitront ....


l'espoir de la sentence est d'ailleurs bien présente. Si seulement ils pouvaient être punis rapidement !!!gros bisous mamounette

Jyckie ! 26/01/2012 17:42



Bonjour ma fille,


Mais que voilà un riche commentaire qui analyse, on ne peut mieux, mon ressenti, raison donnant lieu à l'écriture de ce poème...qu'ajouter de plus aux arguments irréfutables énoncés, si ce n'est
que nous sommes tous devant portes closes et murs épais... pourtant, l'espoir d'une prise de conscience serait amendable...


Un grand merci de ton commentaire et gros bisous câlins ma fille♥♥♥