D'ici et d'ailleurs

MA COMMUNAUTE

encrier et plume-copie-2

Pour s'inscrire, veuillez

Cliquer sur l'image

31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 08:10
Larmes-du-ciel.jpgLe Poète parle au Poète



 

Quel est le plus profond le plus impénétrable

L’insondable océan ou le cœur des humains ?

Poser la question est chose incontournable

Car ils mènent, tous deux, vers des obscurs chemins.

 

Le grand flot abyssal dans sa colère beugle

Affronte les bateaux, démontrant son pouvoir,

Dans un dernier combat, d’une tempête aveugle

Il sait même engloutir les corps sans s’émouvoir.

 

Au commun des mortels tout demeure complexe

Le siège de la vie accueille aussi les morts.

L’égalité, ce mot qui, las, laisse perplexe

Se perd sur un " je croîs " sans le moindre remords.

 

On caresse les chats avec sollicitude,

S’ils savent nous montrer leur doux contentement

Mais des enfants sans nom ou par leur négritude

Peuvent mourir de faim avec notre agrément.

 

Nous sommes donc placés devant ce paradoxe,

Pour déclamer l’amour nous écrivons des vers,

Notre comportement serait-il orthodoxe

Quand la faim, les viols, deviennent faits divers ?

 

Si l’on parle de fleurs, du vol de l’hirondelle

Personne ne saura que ce monde imparfait

Possède le pouvoir d’ouvrir la citadelle

Qui retient en prison les trésors du bienfait.


Candide Agnèse

terre de souffrance

Partager cet article

Repost 0

commentaires

La plume de Rose 17/04/2010 16:58


Un trés bel écrit - un ressenti exceptionnel
doux bisous comme des pétales de roses


Alice HUGO. 12/02/2010 18:55


De belles et grandes valeurs dans ce Poème-pamphlet. Auxquelles je souscris sans réserves.

Bravo à tous deux...car, ma chère Jyckie, on a les amis que l'on mérite.

Je te salue cordialement, Alice.


Loran 09/02/2010 15:48


pour clamer notre faim d’amour nous écrivons des vers,
qui nous mangent à la fin d'un tour de roue... Gageons qu'à chaque cycle, le cycle s'enrichit effaçant toujours un peu plus, l'inhumanité de l'Homme...


didier rené 04/02/2010 10:23


bonjour Jyckie
devant un tel écrit je ne peux que me courber d'admiration...
je fais la révérence...je tire mon chapeau devant vous Madame... et crois moi bien Jyckie cela est très sincère j'aime ce poème autant que j'aime l'écriture... il est tout ou beaucoup de ce que je
ressens..bravo bravo... gros bisous... merci de tout coeur pour ce partage à très bientôt


jean-marie 01/02/2010 11:13


Bonjour, ma Tite Jyckie
je n'ai pu venir plus tôt car j'ai des problèmes de connexion internet
un poème très beau et très puissant de Candide
merci, ma bien chère Jyckie de nous transmettre ce plaisir
gros bisous, ma Petite Catalane
ton j'm m