D'ici et d'ailleurs

MA COMMUNAUTE

encrier et plume-copie-2

Pour s'inscrire, veuillez

Cliquer sur l'image

26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 06:16

 

Cliquer sur l'image ci-dessus
pour visualiser le poème
en diaporama

 

 

                                              La nuit étreint le jour dans ses bras de satin,

                                           Vers des ombrages flous où dansent les mirages

                                                 Il volute, discret, sur de lointains rivages :

                                                              L’Amour suit son destin.

 

                                                    Il sublime, courtois, le nouvel avenir

                                            Beau messager du ciel, ô magique prestance !

                                               L’aède de son luth voit fleurir la romance  :

                                                               Le Temps du devenir.

 

                                            Aux sommets des tourments, décline le soleil !

                                         Les âmes baigneront dans la moiteur des larmes,

                                             Vers l’océan chagrin où se noient les alarmes :

                                                                Le Doute nul pareil.

 

                                             Quand la flamme s’éteint, disparaît le décor !

                                            Si l’amer désespoir ne peut que redescendre

                                            De l’amour consumé naît la plus belle cendre :

                                                                 Le Souvenir encor.

 

                                                 Le givre sur les fleurs ne se retire plus !

                                              Les frimas de la nuit implorent la présence

                                            Et se glissent blessés au vallon de l’absence :

                                                          Regrets …le cœur perclus !

 

                                          Le miroir se ternit ! Est-ce l’envers ? L’endroit ?

                                                 La lumière azurée indûment s’étiole...

                                               Mais sur les voiles noirs, brille la luciole :

                                                         L’espoir reprend son droit.

 

  Poème de Jacqueline Peytavi    

Partager cet article

Repost 0

commentaires

LOULOU 21/09/2011 19:42



Merci por ces belles paroles tout simplement magnifique...



angel 21/04/2007 20:51

enfin te revoilà ah ça va bien fin ir cette belle journee que j ai eue aujourd hui ... je suis toute bronzé on a pique niquer avec mes monstres a la cité des science .. c etait genial ..
gros bisous ma puce a demain bissssssss

angel 21/04/2007 10:01

DIS C EST QUAND QUE TU REVIENS ça fait tres tres long là ..bisous a toi

fab 21/04/2007 08:48

Doux bisous ça commence à faire très long sans ta présence !

angel 20/04/2007 19:28

bon week end gros bisous