D'ici et d'ailleurs

MA COMMUNAUTE

encrier et plume-copie-2

Pour s'inscrire, veuillez

Cliquer sur l'image

23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 10:58

 


Sous les grands platanes troués de bleu lavande

Le kiosque à musique était un vieux dignois,
Donnant avec bonheur en harmonique offrande
Tous les airs mélodieux, fredonnés à mi-voix.

La lyre des Alpes jouait ses grands classiques,
Les valses de Vienne au Rêve du Printemps,
Suivait de Massenet un Werther romantique,
L'Arlésienne de Bizet, que toujours l'on attend.

Les concerts se sont tus, mais il reste en mémoire
Notre grand Maestro dans les plus sombres jours,
Contestant la venue du nouveau directoire,
Jouant assis, notre hymne, pour clore nos discours.

Il disparut un jour des projets fantasques,
Le kiosque à musique devint un tas de cailloux
Quand tous les édiles en soutinrent les frasques,
Et de leurs voix, conforter le grand manitou.

Dans le jardin public pour un nouveau suffrage
Se dressa très vite ce miroir aux nigauds,
Mais il était trop tard ! un nouvel équipage
Remit où il se doit, le kiosque et ses drapeaux.

Le kiosque est revenu chassant les jours maussades,
Sauvant de nos passés les plus heureuses joies,
Les rampes d'escalier de nos jeunes glissades,
Le parfum des rosiers qui flottait autrefois !


Poème de Candide Agnèse

Partager cet article

Repost 0

commentaires