D'ici et d'ailleurs

MA COMMUNAUTE

encrier et plume-copie-2

Pour s'inscrire, veuillez

Cliquer sur l'image

14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 08:04

 



                              Il ravive l’ardeur des frêles nouaisons.
                              Sous la sébile d’or, Séléné, souveraine
                              Etire un clair-obscur dont la lueur lointaine
                              Pâlit le front mouvant des vertes frondaisons.

 

                              Sa douce nostalgie embellit les saisons.
                              Sur le tulle divin d’une brume incertaine
                              S’endorment les soupirs, les éclats de la plaine
                              Aux diaprés subtils dorant les fenaisons.


                              Je répands sur mon cœur de tendres souvenances ;
                              Les plaines, les forêts, se jouent des convenances
                              Quand la nuit tisse un voile et s’estompe à l’entour.

 

                              Par ses chants libérés l’ombre reprend l’espace.
                              Peu m’importe à présent que s’éloigne le jour,
                              Si le soleil s’éteint ton amour le remplace.

 

Sonnet de Jacqueline Peytavi




Partager cet article

Repost 0
Jacqueline Peytavi - dans Sonnets
commenter cet article

commentaires

Sébastien Broucke 05/10/2010 09:23



J'aime beaucoup votre texte.