D'ici et d'ailleurs

MA COMMUNAUTE

encrier et plume-copie-2

Pour s'inscrire, veuillez

Cliquer sur l'image

3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 13:13
 Ô, Luth de l'aède !





Du crépuscule d'or, aux cuivres du couchant,

Le manteau de la nuit sublime le silence

Quand paraît Séléné dans sa magnificence,

Que chérit Endymion le berger, son amant. 

 

Tu vantes haut l’amour dans ton regard de braise

Par ton chant consterné des ardeurs buissonnières.

Tu ourles d’obscurci les sentes forestières

Où glissèrent mes pas prisonniers dans la glaise.

 

Sous ta voûte d'airain, était-ce fin hasard

Si l'amour vint troubler le flot de ma nuit brève.

Romances et sonnets, poèmes sur la grève 

Puisés avec talent aux mânes de Ronsard.

 

Jamais la moindre fleur ne frôlera ma joue !

N’étais-je qu’une fée au royaume des songes

Que bercèrent la nuit, la lune, ses mensonges 

Pour m’éveiller ainsi, sans espoir je l’avoue !

 

Après je ne sais plus... la lune disparut.

J’ai glissé mon ennui vers les proches rivages

Cherchant l’aveu du ciel sous ses plus beaux adages

Mais mon rêve s'enfuit… quand le jour apparut.


 Poème de Jacqueline Peytavi.
                    

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sandrine 11/09/2008 19:01

la lune reste source d'inspitation :) lisez l'article sur l'annuaire de tout http://www.jeseraimillionnaire.com voici le site auto d'occasion http://www.twinibila.com

michelgonnet 14/06/2008 11:25

Je relis avec plaisir celui-ci (sourire)
Belle et bonne journée, qu'elle soit de tendresse.

lannublog.free.fr 26/05/2008 13:23

Nouveau : http://lannublog.free.fr , référencement gratuit et sans echange de lien de votre Blog. Venez vite vous inscrire.

tiffen 15/05/2008 11:30

un très beau poème, complet et riche ,où l'on peut tous reconnaitre un passage de notre vie ...
les leurres de la lune ne seraient ils pas en réalité ceux de notre coeur ? chacun y trouvera sa réponse personnelle je pense .
mes respects

stellamaris 13/05/2008 20:16

J'aime énormément ce poème, merci du bon moment passé à le lire