D'ici et d'ailleurs

MA COMMUNAUTE

encrier et plume-copie-2

Pour s'inscrire, veuillez

Cliquer sur l'image

2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 13:17

l-automne2.jpg

   A l’automne de la vie, je sens sourdre en moi les instants qui furent et ne sont plus ; de ceux que l’on voudrait oublier mais surtout de ceux dont on ne veut perdre la moindre once, tant les voir ressurgir nous baigne dans l’ivresse du moment. Il en est ainsi ! Emportée dans la spirale de mes souvenirs je pense à toi ma grande ! Toi qui fut l’objet de mes plus tendres inquiétudes et de mes plus doux émois. C’était… il y a si longtemps !

  
  ….Assise face à la mer, sur un ruban de plage, mes pensées s'évadaient et ratiocinaient à flots. Derrière mes lunettes de soleil se voulant gommer les traces d'une longue nuit blanche, je laissais glisser les grains de sable d'une main dans l'autre, comme seul l'eût pu faire un sablier. Le vent léger chahutait ma silhouette et flirtait avec mes vêtements exsudés. Adossée à la dune, la petite cabane de pêcheurs attendait d'un regard subreptice le moment où je romprais sa solitude d'une passion ardente. Puis, de baisers volés en ébats illicites, de caresses dépouillées en jupons retroussés, la main du destin posa sur mon ventre gracile, son empreinte génitrice. 

   
   Le futur dessina deux petites prunelles vertes, joyaux de la nature, chez cette nymphe de naïade. Dans les soirées d'hiver, elles éclairèrent mes nuits de mille flammes, remplirent ma vie et réchauffèrent mon antre de solitude. Une aura d'arcanes enveloppait mon Aphrodite à la toison d'or. Avec mon amour pour seul bagage, du cœur du Roussillon à la Venise provençale, sa petite enfance connut le vague à l'âme car dans notre cocon douillet manquait le bonheur d'être trois. Le vent de la moisson avait quelque peu éloigné le semeur durant cinq longues saisons, ranimant son ardeur dans la fraîcheur vespérale d'une belle journée d'été.

  
   Ma délicieuse Ondine vogua alors comme une déesse sur les eaux bleues d'une mer plus calme, que seul Poséidon écuma parfois des affres du doute. Les années se sont égrenées et toutes ses incertitudes d'antan l'ont dotée d'un charisme certain, bien qu'elle en nie l'évidence. Elle a troqué ses épis de blé pour les tons chauds de l'automne, maquillé son regard de tolérance et son cœur de clémence. Elle puise sa magnificence dans la puissance du verbe et l'amour de l'époux qui concrétisa la femme, puis engendra la mère de deux adorables chérubins. Avenante, conviviale à souhait, son sourire est le miroir de ma réussite, l'objet de ma fierté, mon allégorie de jeunesse.

 
   …Pourtant, mes cheveux vont se parer de neige, mes rides se creuser, mon dos se courber, mon corps s'user et mon cœur s'épuiser. Malgré ce, je subsisterai dans le nimbe de ma grande fille à travers le souffle de ses enfants ou le regard de ses petits-enfants. Notre lien est bien trop fort pour que ne cesse ce cadeau de la vie :


" L'Amour ! … Encore ! … Encore ! … Et Toujours !"



Partager cet article

Repost 0
Jacqueline Peytavi - dans Textes Libres
commenter cet article

commentaires

patriarch 22/01/2008 21:48

Dans toute vie, il y a l'aurore et le crépuscule et entre les deux, ce que nous avons construit. Riche en amour et en amitiés. Alors, comme tu l'écris si bien, le départ est plus aisé.
J'aime bien ta façon d'écrire.

oursonne libre 16/01/2008 22:30

tres beau texte qui fait réfléchir
bonne nuit jyckie et merci de ta visite

Baggins 24/10/2007 00:00

J aime beaucoup cette saison qu'est l'automne. Bonne soirée Bisous

isabelle 10/10/2007 08:48

peu importe demain, jyckie, la vie se joue maintenant, là, aujourd'hui.
et de tes mots transparaissent ta fraicheur, ta bonté et la beauté de ton âme.

jyckie 10/10/2007 20:27

Merci de ton passage Isabelle. Lorsque tu dis que la vie se joue aujourd'hui, c'est saisir le moment présent et le vivre en lui donnant toute son intensité et son importance, afin de le voir perdurer.  Parfois, c'est aussi la récolte de ce que l'on a semé.Je t'embrasse très amicalement,  Jyckie.

christel/seuleaumonde 10/10/2007 07:46

je passe rapidement faire le max de visites avant de partir toute la journée ( jusque tard ce soir ) avec mes élèves à la biennale d'art contemporain de lyon... bisous et bonne journée à toi , christel
nb: une petit tour sur mes deux autres blogs pour ceux qui ont le temps : http://toutsurbarrueco.over-blog.com et http://annecymaville.over-blog.com ( avec un petit vote au weborama ce serait top de top !!! lol )